LA SURFERIE – un bar surf à Paris


Au détour d’une rue, dans l’un des quartiers les plus animés de Paris, un bar consacré à l’univers de la glisse a ouvert ses portes depuis déjà plus d’un an et demi : La Surferie!



Un bar surf à Paris


Premier bar de ce genre à Paris, La Surferie détonne par l’atmosphère qui s’y dégage. On a l’impression d’être dans une cabane perchée sur la dune, avec un décor majoritairement en bois et un esprit surf omniprésent. On s’y croirait presque (sur la dune !). Une fenêtre ouverte sur nos souvenirs de vacances dans la grisaille parisienne.

Ce bar atypique, on le doit à Christophe, initiateur du projet ! Passionné de surf et de ski depuis de nombreuses années, il a toujours eu un regard admiratif pour les sports de glisse et les riders en général.




Bonjour Christophe, alors dis-nous comment t’est venu l’idée d’ouvrir un bar surf ? Et surtout à PARIS !


La Surferie ce n’est pas compliqué, j’ai fait mes études à Paris, je cherchais à chacun de mes anniversaires à réunir mes amis dans un endroit qui me correspondait et je n’ai jamais trouvé de quoi me satisfaire réellement. Donc tout simplement je me suis dit qu’un jour j’aimerais bien créer un lieu qui m’a toujours manqué, où je pouvais y recréer cet univers qui m’a toujours fasciné.



Peux-tu nous en dire un peu plus sur le concept du bar ?


La Surferie est un lieu où l’on vient chercher cette atmosphère de la glisse en général. La déco est pensée pour te mettre dedans dès que t’arrives mais sans non plus en faire des tonnes. Car une fois la déco mise en place, les images de surf en fond, la musique qui va bien et l’accueil souriant et détendu, c’est surtout les gens qui viennent qui font l’ambiance.

C’est un lieu de rassemblement. Tu peux venir seul ou entre amis mais il est tout à fait possible que tu te retrouves rapidement à parler avec une autre personne qui parle la même langue que toi, qui a fait les mêmes voyages que toi, bu les mêmes bières à l’autre bout du monde comme toi, et les reboire ici à Paris.

Nos événements tournent tous autour de ce milieu de la glisse. Les chanteurs et les DJs sont soit surfeurs, soit connaissent bien ce monde-là. Idem pour les artistes que l’on expose de temps en temps. Nos événements sont souvent pour promouvoir des marques du milieu, déjà connues ou en devenir, ou promouvoir d’autres business créés par d’autres passionnés, des rassemblements de communautés plus ciblées, des lancements de magazines, des numéros spéciaux autour du surf.

On fait aussi par exemple des soirées de sensibilisation avec Surfrider Foundation (ça commence dès le 6 décembre prochain) aussi ou encore des soirées d’informations pour des gens qui veulent partir dans des destinations comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande (une fois par mois en collaboration avec le site PVtistes.net).

Bref, on essaye d’être le plus cohérent possible sur nos événements en tout cas, faut que ça ait à voir de près ou de pas trop loin avec le surf.





Aujourd’hui quel est ton objectif ?

L’objectif numéro 1 c’est de garder l’énergie, l’ambiance et l’authenticité qui font ce qu’est La Surferie aujourd’hui, avec cet esprit et ces différents échanges qu’on aime y retrouver. Ensuite concernant la marque La Surferie, il y a actuellement quelques projets en cours mais il est trop tôt encore pour en parler.




Peux-tu nous décrire la communauté surf à Paris ?

La communauté Surf est vraiment présente dans la capitale. Il ne faut pas oublier que Paris est souvent le passage obligé pour les études, le travail donc ce sont des français venus des 4 coins du pays qu’on retrouve, sans oublier les étrangers qui eux aussi surfent. On rencontre souvent des anglais, des australiens, des américains, c’est vraiment top.




Mais à Paris, dès que les conditions à l’eau sont bonnes sur la côte (de la Normandie au Sud-ouest), les départs, notamment en covoiturage sont nombreux.

La communauté qui vient à La Surferie pour la tranche d’âge ça va de 25 à 40 ans, c’est assez large. Ca dépend des soirs en fait. Ce qui est flagrant en tout cas c’est l’attitude et le respect de chacun, les gens sont vraiment cools, ça peut paraître cliché mais c’est le cas. On sent que le surf apaise les esprits.



Et les filles dans tout ça ?

Et les filles, hé bien elles sont vraiment nombreuses, je suis même souvent stupéfait de voir qu’on a souvent plus de filles que de mecs dans la salle. Ce n’est pas une blague.

Je sais que notre déco leur plaît et que nos toilettes sont propres donc il n’y a pas de frein à ce niveau-là. Et comme les mecs sont respectueux, j’imagine que ça en fait un lieu attractif où elles se sentent bien.

Je sais aussi que le nombre de filles qui se mettent au surf est en constante progression, je ne sais pas en revanche si toutes celles qui viennent chez nous sont des surfeuses, ce qui bien sûr n’est pas obligatoire ! 

Nous voilà rassurées, on ne nous demandera pas une carte d’identité type “surfeuse” ou pas avant de rentrer dans ce bar de riders. Non loin de là ! ici on accueille avec plaisir au tant la passionnée, que la néophyte.



Un petit mot pour terminer ?

Oui, carrément ! Il sera pour tous ceux qui liront cet article et qui font partie de ceux qui viennent à La Surferie de temps en temps ou régulièrement : au nom de l’équipe, j’ai envie de sincèrement les remercier, même si on le fait du mieux qu’on peut à chaque fin de soirée, un grand merci à vous tous car sans vous La Surferie ne serait pas aussi «cool» qu’elle ne l’est…



Suscribe to our newsletter.

home-vol3-footer-immersion-surf-magazine

© 2019 Immersion Surf Magazine - All rights reserved